Réunion de la FIMAC Onlus chez le « Circolo della Marina » – Roma, 27.05.2013

L’après-midi du 27 mai, les membres du FIMAC Onlus (Fondation International Médicins pour l’Afrique Centrale) s’est réuni chez le « Circolo della Marina » à Rome avec ses partners et d’autres intervenants pour faire connaître les initiatives et les activités de cette association à but non lucratif pour le soutien et l’amélioration des conditions de santé d’une petite nation de l’Afrique centrale, le Burundi.

Merci à la participation de certains chirurgiens romain et non, cette fondation rend possible un objectif impensable jusqu’à il ya quelques années, c’est-à-dire assurer un continuum de soins médicaux / chirurgicaux totalement gratuit pour les habitants de ce petit pays de l’Afrique sub-équatorial. Les missions suivent désormais chaque mois, sous la direction du fondateur de l’organisation FIMAC, le prof. Vincenzo Monti, chirurgien orthopédique de 87 ans qui avec de la passion et de la ténacité il guide les autres médecins et  il va au Burundi en première personne au moins trois fois par an pour apporter son aide formidable. Le prof. Monti a fondé cette association, a poursuivi seul pendant 20 ans et a réussi à transmettre l’amour de la nation, pour ces personnes et pour sa mission à d’autres chirurgiens orthopédistes de tous les âges, des jeunes, tels que le Dr. Stefano Carbone (Communications Manager) et le Dr Roberto Lanzone, pour les plus expérimentés, comme le dr. Piero Petricca, le Dr. Pietro Ortensi, le prof. Cosimo Tudisco et le prof. Francesco Falez.

Ce dernier, qui a suivi le prof. Monti dans d’autres postes prestigieux en Italie, a été choisi par le fondateur de la FIMAC de rester à la tête de cette mission. Lors de la réunion au Cercle de la Marine, avec une cérémonie passionnante, il ya eu le passage de témoin entre ces deux orthopédique romains, avec la livraison d’un totem sculpté en ébène aux mains d’un artiste du Burundi par le prof. Monti au prof. Falez. L’engagement à faire avancer la mission et obtenir de meilleures conditions et une meilleure hygiène du Burundi a été accepté avec beaucoup d’enthousiasme, et certainement la fondation sera en mesure de compléter de nombreux projets, comme la fabrication d’un gymnase pour la récupération fonctionnelle des patients et la mise en œuvre d’autres installations sportives.

 

0 274